REPUBLIQUE TUNISIENNE
Ministère des affaires sociales

Dernière mise à jour : 11.07.2019

Portail Social

News :

La pauvreté infantile en tunisie

Rapport national de suivi des Objectifs du Milénaire pour le développement 2013

La suivi de la situation des enfants et des femme

Rapport mondial sur le développement humain

NOTE SYNTHETIQUE RELATIVE AU RAPPORT MONDIAL SUR DEVELOPPEMENT HUMAIN 2010

    "  La vraie richesse des nations : Le chemin du développement humain  »  PROFIL DE LA TUNISIE"

document rédigé par le Bureau des Etudes, de la planification et   de la programmation    

1.    Introduction

Le rapport sur le développement humain pour l'année 2010 publié par le  Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) intitulé "La véritable richesse des nations : les chemins du développement humain", renferme une analyse détaillée des acquis réalisés, tout au long des quarante dernières années (depuis 1970), dans les domaines de la santé, de l’éducation et du revenu, à travers :

  • l'indice du développement humain (IDH) conçu en 1990,
  • les indicateurs d'autonomisation, de soutenabilité, les indicateurs environnementaux, de sécurité humaine, du travail décent ;

 

qui influent indirectement sur l'indice du développement humain (IDH), entendu qu’un développement humain durable et permanent  coïncide nécessairement avec une progression dans ces différents variables et les autres dimensions du développement humain.

Le rapport qui est à sa 20e édition prend en compte les pays dont les statistiques sont amples et précises permettant la comparaison dans le classement. Il concerne plus de 90% de la population mondiale.

Dans cette édition, le PNUD introduit plusieurs modifications fondamentales touchant aussi bien les indicateurs que la méthodologie, aux fins de renforcer la fiabilité des statistiques relatives à l’inégalité, à  l’équité de genre et à la pauvreté.

 Le  rapport présente également une version améliorée de l’IDH qui, même si elle conserve  les mêmes trois dimensions (santé, éducation et revenu),  utilise des indicateurs plus pertinents pour l’évaluation des progrès enregistrés.

2.    L’indice de développement humain (IDH): la version améliorée.

L’indice de développement humain (IDH) reste une mesure globale du progrès dans trois dimensions essentielles: la santé, l’éducation (savoir) et le revenu (niveau de vie décent). Cependant dans cette édition 2010, le rapport modifie les indicateurs utilisés pour mesurer les progrès enregistrés dans ces domaines et la façon dont ils sont agrégés.

S’agissant de la santé, le rapport a retenu l’introduction d’autres critères permettant de mesurer l’aptitude d’un individu à jouir d’une vie en bonne santé  sans toutefois sacrifier l’indicateur de l’espérance de vie à la naissance qui demeure un indicateur pertinent.

Dans la dimension du savoir, la durée moyenne de scolarisation remplace le taux d’alphabétisation et le taux brut  de scolarisation est reformulé en durée attendue de scolarisation (à savoir le nombre escompté d’années de scolarisation pour un enfant compte tenu des taux bruts de scolarisation actuels).

Pour mesurer le niveau de vie décent, le revenu national brut par habitant remplace le produit intérieur brut par habitant ce qui permet de prendre en compte les transferts monétaires venant de l’étranger ainsi que l’aide étrangère.

    

Par ailleurs la méthode utilisée pour agréger les trois dimensions  (santé, éducation et revenu) a été également reconsidérée. En effet, le rapport passe à une moyenne géométrique des indices de ces trois dimensions contrairement à la moyenne arithmétique utilisée dans les versions antérieures. Ainsi une performance médiocre dans une dimension est maintenant directement réfléchie dans l’IDH et il n’y a plus de substituabilité parfaite entre les dimensions.

Compte tenu de ces modifications, il est à noter que les valeurs et les classements cités dans le rapport 2010 ne sont pas comparables avec ceux qui ont été publiés dans les éditions antérieures. Ainsi pour  analyser les tendances sur le long terme, une mesure alternative a été utilisée, désignée par l’indicateur de développement humain (IDH) hybride, combinant l’indice initial (espérance de vie, taux d’alphabétisation, taux brut de scolarisation et PIB par habitant) et le nouvel indice.

Parmi les autres nouveautés, et contrairement aux rapports précédents, qui avaient présenté l'IDH avec un décalage de deux années de temps, le rapport de cette année présente des valeurs et des rangs de l'IDH pour l'année en cours 2010, en se basant sur des données internationales de la Division de la Population des Nations Unies, l'Institut Statistique de l'UNESCO (ISU) et la Banque Mondiale .

3.    Les ajustements aux inégalités : introduction de nouveaux indices

Pour mieux appréhender l’accroissement des inégalités entre les  pays et à l’intérieur de chaque pays, le rapport  dans sa version  2010  a introduit  trois nouvelles mesures qui sont:

  • l’indice de développement humain ajusté aux inégalités « IDHI »,
  • l’indice d’inégalité du genre « IIG »,
  • l’indice de pauvreté multidimensionnelle « IPM ».

a)    l’indice de développement humain ajusté aux inégalités « IDHI  » (évalué dans 139 pays), couvre les déficits de développement humain dus aux inégalités dans les domaines de la santé, de l’éducation et du revenu. L’IDHI est égal à l’IDH lorsqu’il n’y a aucune inégalité entre les individus, mais se situe d’autant plus en deçà de l’IDH chaque fois que  l’inégalité est plus importante.

Ainsi, l'IDH peut être considérée comme un indice de développement humain «potentiel» et l’IDHI comme un indice de développement humain « réel ».

b)    l’indice d’inégalité du genre « IIG » (évalué dans 138 pays) révèle les différences des progrès entre hommes et femmes dans les domaines de la santé de la reproduction, l’autonomisation et le taux d’activité. L’échelle varie de 0 (pas d’inégalité) à 1 (inégalité absolue) ; plus les disparités entre genres sont concomitantes et importantes, plus l’indice est élevé.

c)    l’indice de pauvreté multidimensionnelle « IPM » complète les mesures basées sur le revenu  (mesure monétaire) en considérant les déprivations multiples atteignant la santé, l’éducation et le niveau de vie que subissent les ménages. Il réunit le nombre de personnes souffrant de déprivations et la sévérité de leurs déprivations (un ménage est considéré atteint de pauvreté multidimensionnelle lorsqu’il  subit des déprivations dans 2 à 6 indicateurs sur les 10 choisis). Cette nouvelle méthode de mesure remplace l’indice de pauvreté humaine (IPH) publié depuis 1997.

Il est à signaler que les 10 indicateurs choisis pour calculer la pauvreté multidimensionnelle sont :

  • pour la dimension de l’éducation : aucun membre du ménage n’a achevé 1 cycle scolaire s’étendant sur 5 ans et au moins 1 enfant d’âge scolaire ne fréquente pas l’école ;
  • pour la dimension santé : au moins une personne  du ménage souffre de malnutrition et un ou plusieurs enfants sont décédés ;
  •  pour la dimension niveau de vie : pas d’électricité, aucun accès à l’eau potable, aucun accès à l’assainissement adéquat, utilisation de combustibles de cuisson sales, habitations avec sol non adéquat, le ménage ne possède pas d’équipements essentiels.


4.    Les résultats de la Tunisie : résultats globaux et évolution
a)    L’Indice de développement humain (IDH)

La valeur de l'IDH  de la Tunisie pour 2010 est de 0,683, ce qui la positionne au 81ème rang parmi 169 pays (disposant de données comparables) pour devenir ainsi en 2010 un pays à développement humain avancé.

Comparativement à l’année 1980, l'IDH de la Tunisie qui était de 0,436 a  augmenté de  56 % enregistrant ainsi une augmentation annuelle moyenne d'environ 1,5% (supérieure à la moyenne des pays arabes qui avoisine 0,593).


                        Evolution  de l’indice de développement  humain

Année

Tunisie

Pays arabes

Monde

1980

0,436

0,396

0,455

1990

0,526

0,470

0,526

2000

0,613

0,525

0,570

2005

0,650

0,562

0,598

2009

0,677

0,583

0,619

2010

0,683

0,588

0,624

Taux de croissance 1980-2010

56,6 %

48,48 %

37,14 %

 

Avec une telle augmentation la Tunisie est classée 7ème en termes d'amélioration de l'IDH basé sur l'écart qui mesure les progrès par rapport à la progression moyenne des pays avec un niveau initial de l’IDH similaire.
  

 

Pays

classement

1

Oman

2

Chine

3

Népal

4

Indonésie

5

Arabie Saoudite

6

RDP Lao

7

Tunisie

8

Corée du Sud

9

Algérie

10

Maroc

 

Les dimensions qui composent l’IDH de la Tunisie entre 1980 et 2010 ont évolué comme suit :

  •   l'espérance de vie à la naissance a augmenté de plus de 12 ans ;
  •   la moyenne d'années de scolarité a augmenté de plus de 4 ans ;
  •   les années de scolarisation prévues ont augmenté de plus de 6 ans ;
  •   le Revenu National Brut par habitant  a augmenté de 111%.
b)     L’IDH de la Tunisie ajusté aux inégalités (IDHI)

Lorsque la valeur de l’IDH est actualisée pour prendre en compte l'inégalité dans la distribution des dimensions de l’indice, l'IDH de la Tunisie tombe à 0,511 enregistrant une perte de 25 % (de 0,683 à 0,511).


Le tableau qui suit résume cet ajustement :

Indicateur

Valeur

Indice de Gini, revenu

40,8

Indice du niveau d'instruction ajusté aux inégalités

0,378

Indice d'espérance de vie à la naissance ajusté aux inégalités

0,751

Indice de revenu ajusté aux inégalités

0,469

Indice de développement humain (IDH) ajusté aux inégalités

0,511

c)    L’indice d’inégalité de genre (IIG)

 Il ressort qu’en Tunisie sur la base de données de 2008 que:

  •    seulement 19,9% des sièges parlementaires sont occupés par des femmes,
  •    34 % des femmes adultes ont un niveau secondaire ou supérieur comparées à 48% de leurs homologues masculins ;
  •    le taux de fécondité des adolescentes est de 6,9 naissances pour 1000 naissances vivantes ;
  •    la participation des femmes au marché du travail est de 28 % par rapport à 74% pour les hommes.

Ainsi la valeur de l’indice d’inégalité de genre (IIG) pour la Tunisie  est de 0,515 la classant 56 ème sur 138 pays étudiés sur la base des données de 2008.

 Les voisins de la Tunisie qui sont la Jamahiriya Arabe Libyenne et l’Algérie, sont classés respectivement à la 52 ème et 70 ème position sur cet indice (IIG).

d)      L’Indice de la Pauvreté Multidimensionnel (IPM)

Cet indice identifie les déprivations concomitantes au niveau du ménage pour les 3 dimensions de l’IDH et montre le nombre moyen de personnes pauvres.

Il apparaît qu’en Tunisie, 2,7% de la population souffrent de déprivations multiples, tandis que près    4,9 % sont vulnérables à des déprivations multiples.

Il est à rappeler que le taux de pauvreté multidimensionnelle atteint 28% pour le Maroc, 2,7% pour la Jordanie et 6,4% en Egypte.

 S’agissant de l'ampleur de la déprivation (intensité), qui est le pourcentage moyen de déprivations vécues par les personnes dans la pauvreté multidimensionnelle  , celui-ci  est de 37% en Tunisie. Ce taux est de 48,8% au Maroc, 35,5% en Jordanie et de 40,4% en Egypte.

Ainsi l’IPM (la part de la population qui est multidimensionnellement pauvre, ajusté à l'intensité des déprivations) est de 0,010 en Tunisie alors qu’il atteint 0,139 au Maroc, 0,010 en Jordanie et 0,026 en Egypte.

ANNEXES

1.    Principaux indicateurs concernant la Tunisie

Santé

Espérance de vie à la naissance (en années)

74,3

Education

Durée moyenne de scolarisation (en années)

6,5

Revenu

RNB (Revenu national brut) par habitant (2008 PPA US$)

7979

Inégalité

Indice de développement humain (IDH) ajusté aux inégalités

0,511

Pauvreté

Intensité de la déprivation

37,1

Indice de développement humain (IDH)

0,683

Genre

Indice d’inégalité de genre

0,515

IDH

0,683

Rang

81

2.    Détails des indicateurs

Santé 

Indicateur

Valeur

Dépenses en santé (% du PIB)

3

Taux de mortalité chez les moins de cinq ans (pour 1 000 naissances vivantes)

21

Espérance de vie à la naissance (en années)

74,3

 

Education

 

Indicateur

Valeur

RNB (Revenu national brut) par habitant (2008 PPA US$)

7979


 

Données sur la structure administrative chargée de recevoir le signalement des soupçons de corruption

  • Structure administrative: la cellule centrale de la gouvernance et de la modernisation administrative
  • adresse electronique :

Poste fonctionnel vacant au ministere des affaires sociales

بلاغ حول الترفيع الإجباري والاختياري في سن التقاعد

 

الامان الاجتماعي

Budget ministère des affaires sociales

Vidéo du jour

Accès à l'information

Newsletter

Veuillez saisir votre adresse e-mail

Etablissements sous tutelle

Lire la suite

2014 © Ministère des Affaires Sociales